Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Droit de vote des étrangers: débat "totalement inapproprié" pour Jean-Louis Borloo.

Le président de l'UDI, Jean-Louis Borloo, a estimé mercredi que lancer, en ce moment, le débat sur le droit de vote des étrangers" non communautaires aux élections locales était" totalement inapproprié", comme l'avait été celui "sur l'identité nationale".

"On est dans un climat économique et social d'une gravité absolument exceptionnelle, on a des troupes engagées au Mali, et rebalancer ça c'est totalement inapproprié", a fait valoir M. Borloo, invité de "Questions d'Info" (LCP/FranceInfo/LeMonde/AFP).

Il a dit être sur "la position de Malek Boutih (PS)", qui a considéré que "lancer ce débat aujourd'hui, c'est mettre le feu".

"Ce débat est totalement inapproprié aujourd'hui, exactement comme l'était le débat sur l'identité nationale", a-t-il lancé, en faisant valoir que les débats de ce type "échappaient" ensuite à ceux qui les avaient initiés, et entraînaient des dérapages.

"On est dans la diversion", a poursuivi M. Borloo. La gauche a "assez reproché au précédent président de rechercher des clivages dans la société", a-t-il ajouté, en laissant entendre que le gouvernement Ayrault faisait de même.

Sur la question de l'immigration, Jean-Louis Borloo a demandé une nouvelle fois la publication des décrets d'application d'une loi de 2007 pour l'aide à la réinsertion dans leur pays des vieux travailleurs maghrébins, les "Chibanis" (anciens, en arabe, ndlr).

Portée par lui, quand il était ministre, et votée en 2007 à l'unanimité par les deux assemblées, cette loi permet aux "Chibanis" de percevoir leurs aides au logement, assurances maladie ou vieillesse, quel que soit l'endroit où ils résident et notamment dans leur pays d'origine s'ils souhaitent y retourner pour leur fin de vie.

"Si on veut vraiment adresser un message d'estime, d'intégration républicaine, de respect (...), faisons-le tout de suite. Il n'y a pas à attendre". "Ils sont assignés en résidence en France", s'est ému l'ancien ministre.

Le chef du gouvernement a annoncé mardi qu'il entamerait les consultations des responsables des groupes parlementaires sur le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections municipales, ainsi que sur plusieurs autres sujets de réforme constitutionnelle (statut du chef de l'Etat, cour de justice de la République, Conseil supérieur de la magistrature..).

Tag(s) : #udi a la une

Partager cet article

Repost 0