Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

François Zocchetto, Sénateur de la Mayenne et Président du groupe UDI Uc au Sénat : La « Refondation de l’Ecole de la République », un projet de loi qui ne traite pas les sujets cruciaux pour la réussite scolaire de nos enfants

L’Assemblée nationale a adopté le projet de loi sur l’Ecole. « Une réforme qui affiche une grande ambition dans sa présentation, celle de la « Refondation de l’Ecole de la République », mais qui, dans les faits, s’avère être une loi « bavarde » qui ne traite pas des sujets cruciaux pour la réussite scolaire et professionnelle de nos enfants », estime François Zocchetto, Sénateur de la Mayenne.

« Cette réforme part de 3 constats indéniables que l’UDI partage entièrement avec le Gouvernement : Celui de l’insuffisance du niveau de connaissances des enfants avec près de 20% des enfants de 15 ans en grande difficulté face à l’écrit, un chiffre qui a augmenté de 30 % en dix ans. Egalement, celui des inégalités sociales et territoriales : la France se classe 27ème sur les 34 pays de l’OCDE du point de vue de l’équité scolaire. Et celui du nombre toujours plus élevé de sorties des élèves sans qualification.

Le Gouvernement annonce la création de 54 000 postes d’enseignants sur la durée du quinquennat. J’attendais de ce texte d’avoir un éclairage sur l’utilisation de ses créations de postes, sur le statut de l’enseignant, sur les orientations pour lui redonner le respect, la considération qui lui sont essentiels. Il n’en est rien. Rien, également sur la formation professionnelle, d’autant plus qu’avec la récente démission du Ministre du Budget et le remaniement du Gouvernement, le poste du Ministre délégué à la Formation professionnelle et à l’Apprentissage a disparu, signe dramatique des priorités du Gouvernement quant à la réussite de notre jeunesse.

C’est pour ces raisons que l’UDI exige un Grenelle de l’Education. Afin, dans une large concertation, de trouver les moyens de mettre en place à l’école primaire un programme important de soutien éducatif personnalisé ; de réorganiser notre système éducatif en lui fixant pour objectif la valorisation et la réussite de chaque élève afin de faciliter son insertion dans le monde professionnel, comme par exemple l’idée soutenue par l’UDI, en la personne de Jean Arthuis, pour un ERASMUS de l’apprentissage et du premier emploi. C’est également, mener une réelle concertation avec les enseignants, les collectivités locales, les parents d’élèves, pour que soit pris en compte pleinement l’enjeu de l’avenir de nos enfants. J’invite donc, tous ceux qui souhaite un Grenelle de l’Education à signer la pétition sur le site www.parti-udi.fr »

Tag(s) : #udi a la une

Partager cet article

Repost 0